LE HARDCORE CONTRE LE RACISME


Image

Le racisme et l’anti-sémitisme, la stigmatisation des populations « étrangères » reviennent sur le devant de la scène publique, dans un contexte de crise économique et sociale, sur un plan communautaire voire mondial, entraînant agressions et crimes, voire des conflits armés.

Dans une moindre mesure, j’ai souhaité parler d’un mouvement musical répandu principalement en Europe du Nord (Pays Bas, Allemagne, Norvège, Suède, Belgique et Nord de la France) et qui a souhaité s’éloigner des messages véhiculés au quotidien par les mouvements extrêmistes et révisionnistes: le Hardcore.

Le hardcore est « une variété originellement européenne de musiques électroniques de danse issues des raves émergentes des années 1990, dérivées de la musique oldschool hardcore initialement conçue à Rotterdam aux Pays-Bas.

 Le terme hardcore a d’abord été utilisé pour désigner une mouvance plus radicale de punk rock (Black Flag, Minor Threat, Bad Brains…) qui, en plus de durcir la musique, attachait également de l’importance à une attitude et un mode de vie à l’image de la rue dans laquelle il était né: violent, underground, mais engagé et sincère.

Bien que peu diversifié, le hardcore peut être divisé en plusieurs sous-genres, dont le Gabber.

Les paroles des chansons Gabber explorent des thématiques comme les drogues, la violence, le sexe et l’anti-establishement, les théories de complot ou la psychiatrie, mais comportent de manière récurrente une pointe d’ironie en elles-mêmes.

Ainsi, bien que certains morceaux soient destinés à être pris au sérieux, ce n’est pas une tendance.

Par ailleurs, il a pris une position résolument contradictoire avec la stigmatisation et la 

La récupération politique de ce style par les mouvements d’extrême droite aux Pays-Bas et en Belgique (Région flamande).

Masters of Hardcore (souvent abrégé MOH ou M.O.H.) est un label hollandais et festival indépendant de musiques électroniques gabber et hardcore a été fondé en 1996 par DJ Outblast (label) et King Matthew (organisation).

Ce label est, peu après sa création, pris à parti par des positions politiques.

Cependant, Masters of Hardcore s’oppose au racisme prôné par une certaine minorité des Gabbers, à la répression des autorités qui considèrent le mouvement hardcore comme étant dangereux pour la jeunesse, mais aussi au populisme qui à cette époque s’intensifie aux Pays-Bas sous l’impulsion de Pim Fortuyn.

De nombreux artistes ou maisons de disques ont choisi donc de porter fièrement le logo « Harcore United Against Racism » sur leurs albums, comme :

– Mokum Records : http://www.discogs.com/viewimages?release=21108

– Angerfist

– Dj Korsakoff.

Une initiative étonnante et qui, au lieu de faire perdre en médiatisation et en adeptes de cette musique, a donné un bel exemple de tolérance et de réussite commerciale.

Sources (WIKIPEDIA – DISCOGS.COM – COREHISTORYBLOGSPOT)

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “LE HARDCORE CONTRE LE RACISME

  1. Salut, je ne crois pas que la musique change les choses. Je pense que le racisme est du a des facteurs psychologiques, comme la peur des inconnus, la peur de la violence, le besoin d appartenir a un groupe, le chômage, la crise économique, etc… on peut en discuter par email.

    • Merci de votre commentaire.

      Vous avez parfaitement raison concernant les facteurs favorisant le racisme.

      La méconnaissance de l’autre, les peurs diverses, le contexte historico et socio économique, ont été le socle des pires mouvements de destruction de l’être humain, à travers la planète.

    • Toutefois on peut se rendre compte de l’influence de certains courants musicaux dans l’histoire des nations, comme le blues, le gospel, qui étaient un moyen d’émancipation et d’expression des noirs américains en situation d’esclavage.
      De même, le reggae avec des figures pacifistes comme Bob Marley ont permis de diffuser des valeurs d’ humanisme et de tolérance.
      De nos jours, nous avons la World Music, qui évoque le brassage spirituel et culturel.
      Ce n’est pas rien cette création artistique….

  2. Bonjour, merci pour votre reponse.
    Voici mon nouveau email, car l’ancien avait trop de spams !
    Pour répondre ici, la musique ne change absolument rien au racisme. Car le racisme a des causes trop profondes psychologiquement pour être guéri par la musique. Le racisme est une maladie mentale qui crée la peur et la haine…C’est une maladie qui mérite d être traitée par des spécialistes , car a Lyon ou Nantes (les 2 pires villes pour le racisme et les discriminations en France), la plupart des Lyonnais ou Nantais sont devenus tellement islamophobes ou racistes que c’est devenu psychopathique, a cause du bourrage de crane des médias a la télévision ou dans les journaux.
    On en discute par email ? car le débat est passionnant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s