Armes chimiques et biologiques


Armes chimiques et biologiques par joseph hokayem

josephhokayem

Les armes chimiques et biologiques ont pour cible les êtres humains, les animaux et les végétaux. Elles comprennent les gaz irritants (lacrymogènes, sternutatoires), qui provoquent larmes et vomissements ; les suffocants, qui touchent les yeux et le système respiratoire (chlore, phosgène) ; les vésicants, qui provoquent des plaies semblables à des brûlures (gaz moutarde) ; les toxiques s’attaquant au système nerveux (sarin) et au système sanguin, empêchant l’oxygénation du corps (cyanure, arsenic) ; les défoliants, qui sont utilisés contre la végétation. Les armes chimiques et biologiques ne doivent pas être confondues avec certaines armes fondées sur la pyrotechnique comme le napalm, par exemple, qui est une bombe incendiaire.

Si les gaz lacrymogènes sont employés couramment lors d’émeutes, il en va autrement des gaz les plus toxiques. Leur utilisation est rarissime et leur rôle stratégique, jusqu’à présent, quasiment nul. Pourtant, ces armes sont fabriquées et stockées par de nombreuses armées, malgré le Protocole de Genève…

View original post 461 mots de plus

Publicités

Une réflexion sur “Armes chimiques et biologiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s