John Edward Robinson: Le tueur en série de l’Internet – The Internet Slave Master – El asesino serial por Internet


images (1)

( Source : http://www.documentingreality.com)

FRANCAIS

Le premier tueur en série connu pour avoir recherché ses victimes sur Internet se nomme John Edward Robinson qui a été par la suite appréhendé en 2000 (Wikipédia)

« Selon la police du Kansas, ce «gentil voisin» de 55 ans attirait les jeunes femmes en leur proposant des emplois, ou des jeux sexuels sadomasochistes, utilisant le doux nom d’emprunt de Slavemaster (littéralement «Maître d’esclave»). »

http://www.liberation.fr/monde/2000/06/10/philanthrope-et-serial-killer-via-l-internet_329576

Parce qu’il a pris contact avec la plupart de ses victimes après 1993 via des salons de chat en ligne , il est désigné comme   » premier tueur en série de l’Internet  »

Comme beaucoup d’autres tueurs en série , Robinson est devenu de plus en plus négligent au fil du temps , et a pris moins de soin à effacer ses traces . En 1999, il avait attiré l’attention des autorités au Kansas et dans le Missouri: son nom est apparu dans de plus en plus d’enquêtes sur les personnes disparues.
Robinson a été arrêté en Juin 2000 dans sa ferme près de La Cygne, au Kansas, après qu’une femme ait déposé une plainte contre lui pour agression sexuelle, et une autre l’a accusé d’avoir volé ses sex toys.

L’ accusation de vol , en particulier , a finalement donné aux enquêteurs l’élément à charge dont ils avaient besoin pour obtenir des mandats de perquisition.

À la ferme, un groupe de travail a découvert les corps en décomposition de deux femmes, plus tard identifiés comme ceux d’Izabela Lewicka et Suzette Trouten, dans deux fûts de produits chimiques de 85 livres .

A la frontière de l’état ​​du Missouri, d’autres membres du groupe de travail, à la recherche d’un lieu de stockage dans lequel Robinson a loué deux garages, ont trouvé trois tambours chimiques similaires contenant des cadavres, identifiés comme ceux de Beverly Bonner et Sheila et Debbie Faith. Les cinq femmes ont été tuées de la même manière, par un ou plusieurs coups à la tête avec un marteau ou un autre objet contondant.

(Traduction du site http://www.documentingreality.com)

9780312979270

ENGLISH

Documentary – Dark documentaries production (2011)

CASTELLANO

« Un asesino serial elegía a sus víctimas por Internet.
Según el FBI, John E. Robinson asesinó a nueve personas.

Las conocía por Internet, les ofrecía sesiones de sadomasoquismo y las mataba a golpes. »

edant.clarin.com/diario/2000/06/10/s-07001.htm

http://www.elobservadordelmundo.com/reportaje_detalle.asp?cod=1517

Escuchar Testigos del crimen No.146 – John Edward Robinson, el asesino del Internet

http://www.ivoox.com/testigos-del-crimen-no-146-john-edward-robinson-audios-mp3_rf_1112668_1.html

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.