DROITS DU PRISONNIER EN FRANCE : RESSOURCES ET PUBLICATIONS

téléchargement

 

L’OIP (Observatoire International des Prisons) a été créé en novembre 1990.

« L’action de l’Observatoire consiste à faire connaître le sort réservé aux personnes privées de liberté et interpeller les pouvoirs publics sur les abus et mauvais traitements dont elles peuvent faire l’objet. Parallèlement, l’OIP fait connaître leurs droits aux prisonniers, notamment au travers de publications comme le Guide du prisonnier, le Guide du sortant de prison ou Dedans dehors, et les aide dans leurs démarches pour les faire valoir.

Par ailleurs, l’OIP agit en faveur de l’adoption de lois, de la création de jurisprudence ou de toutes autres mesures propres à renforcer les droits des détenus et garantir leur respect. »

Sur le site, vous trouverez plusieurs sources d’informations sur les droits des détenus et de leurs proches, ainsi que sur le monde carcéral en général (publications et ressources, supports sonores et visuels).

A consulter, le Guide du prisonnier, édition 2012 (dernière version actualisée)

http://www.oip.org/index.php/guide-du-prisonnier

SITE WEB : http://www.oip.org/

VIDEO : Antoine Lazarus, actuel président de l’OIP

téléchargement (1)

« Défendre en justice la cause des personnes détenues par Nicolas Ferran et Serge Slama (CREDOF-OIP-CNCDH, Documentation française, avril 2014)

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/catalogue/9782110094766/index.shtml

Logo-1-CREDOF1-150x150

La Revue des Droits de l’Homme (Centre de recherches et d’études sur les droits fondamentaux /CREDOF)

« Le Centre de Recherches et d’Etudes sur les Droits Fondamentaux (CREDOF) a été créé en 2000.

Axées sur de multiples thématiques de recherche liés aux droits et libertés (aspects théoriques des droits et libertés ; politiques de sécurités et libertés ; discriminations et approche juridique du genre ; droits sociaux ; libertés économiques ; droit des étrangers et politique migratoire ; mutations des droits et libertés face aux sciences et techniques…), les activités du Centre et de ses chercheurs portent tant sur l’espace juridique national que le droit européen, le droit international et le droit comparé. »

SITE WEB : http://revdh.revues.org/

Former FBI Serial Killer Expert John Douglas

10303789_10201371046517051_8658041185012617821_n

 John Douglas is a former special agent with the U.S. Federal Bureau of Investigation (FBI), one of the first criminal profilers, and criminal psychology author.

http://en.wikipedia.org/wiki/John_E._Douglas

John Douglas es un ex-agente del FBI y uno de los primeros en utilizar y elaborar perfiles psicológicos de criminales peligrosos.

John Douglas: De profesión perfilador  (Blog El archivo del crímen)

http://manuelcarballal.blogspot.fr/2007/03/john-douglas-de-profesin-perfilador.html

En el caso de Ed Kemper observé a un asesino en serie ocasionado por una infancia emocionalmente terrible?, declaró John Douglas, perfilador del FBI, durante las numerosas entrevistas que mantuvo con este célebre asesino

http://www.ivoox.com/testigos-del-crimen-no-51-ed-kemper-audios-mp3_rf_1113526_1.html

John Douglas est un ancien agent du FBI et il fut l’un des premiers profiler, puis auteur de livres sur la psychologie des criminels.

http://fr.wikipedia.org/wiki/John_E._Douglas

http://www.ina.fr/video/CAB98013018

« Mindhunter » pénètre à l’intérieur de l’esprit de certains des tueurs en série les plus célèbres des Etats-Unis et explique le fonctionnement de la Investigative Support Unit (ISU), une force spéciale du FBI qui assiste les services de police afin de résoudre des enquêtes de meurtres en série.

Cette unité ce spécialise dans la connaissance de la psychologie de ces tueurs et interroge de nombreux tueurs à cet effet, tel Charles Manson ou David Berkowitz.

Mindhunter : Inside the Fbi’s Elite Serial Crime Unit

Faits divers : Les Hôpitaux Psychiatriques

images (2)

Faites entré l’accusé Romain Dupuy, les infirmières de Pau.

« Le drame de Pau est le nom donné à un fait divers survenu dans la nuit du 17 au 18 décembre 2004 à l’hôpital psychiatrique de Pau où l’aide-soignante Lucette Gariod de 40 ans et l’infirmière Chantal Klimaszewski de 48 ans ont été assassinées dans un bâtiment de l’hôpital psychiatrique.

Cet événement très médiatisé en France, où l’une des victimes a été décapitée, s’inscrit dans une série de violences par d’autres malades mentaux tant les services de psychiatrie qu’à l’extérieur. Certaines personnes disent qu’il a véhiculé toutes les peurs et a mis en lumière des carences en matière de politique de gestion de la santé mentale en France : la sécurité, les effectifs, le manque de psychiatres, un suivi des malades insuffisant.

Malgré les demandes des familles des victimes, Romain Dupuy, la personne à l’origine du drame, a été déclaré irresponsable pénalement après une bataille d’experts (discernement aboli lors de son acte), et un non-lieu psychiatrique a été prononcé selon l’article 122-1 du code pénal le 28 août 2007. Ce non-lieu fut confirmé en appel au mois de novembre suivant.

Le plan santé mentale 2005/2008 initié par le ministre Philippe Douste-Blazy qui a fait suite à cet événement a tenté de trouver des solutions à ce qui est présenté comme la crise de la psychiatrie en France ».

(Source : Wikipédia)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_sant%C3%A9_mentale_2005/2008

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/plan_2005-2008.pdf

Philippe Borrel, Un monde sans fous ?

« Un monde sans fous », c’est la revendication d’une société qui se réserve le droit de trier parmi les malades mentaux que nous sommes tous devenus, entre les bons, ceux qui pourront au prix d’une béquille médicale se conformer à des univers professionnels de plus en plus contraignants, et les mauvais, qu’il s’agit d’éliminer socialement.

http://lectures.revues.org/1046