Filmer la voix d’Aharon Appelfeld


Un portrait intime sous la forme d’un dialogue ouvert sur le monde entre l’écrivain israélien Aharon Appelfeld et Valérie Zenatti, sa traductrice française. La jeune femme questionne l’auteur sur le mystère de la création artistique. Comment la littérature a-t-elle sauvé et rendu à l’humanité cet enfant rescapé de la Shoah ? Comment la fiction permet-elle inlassablement à l’écrivain de rendre à la vie un monde disparu, de réparer ainsi un peu l’Histoire, livre après livre ? La traductrice entre dans l’intimité du geste créateur de l’écrivain, restituant sa quête de sens.

http://dublinfilms.fr/portfolio/le-kaddish-des-orphelins/
http://www.wiiz.tv/aharon-appelfeld-le-kaddish-des-orphelins-130976.php

Un cahier rouge

capture-decran-2016-09-04-a-18-20-13

Longtemps, Aharon Appelfeld parle et dans sa voix j’écoute la langue hébraïque ressuscitée, pour moi impénétrable : « Au début quand on a dit Shoah, moi j’avais un problème avec ce mot. Je m’y opposais. Au début je ne comprenais pas ce terme. Parce qu’il parle de la foule, il ne parle pas des individus. Dès lors qu’on parle de foule, ça devient abstrait. Ça n’a pas de signification véritable. Alors que l’art, la littérature, la peinture, essaient de parler de l’individu, à chacun. Et de comprendre à travers lui. Je ne parle pas de millions, je parle d’un, qui a un nom. Il s’appelle Max. Il a un visage. Ce n’est pas simple d’extraire Max de la foule et de le sortir de millions. De dire je vais parler de Max, je vais regarder son visage, je vais essayer de comprendre quelque chose de lui. C’est pour ça que…

Voir l’article original 577 mots de plus

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.