Michel Neyret : « Sans indics, pas de bons flics ». « La culture du renseignement, c’était ma base de travail ». « J’ai fait des erreurs et j’assume »


telechargement-2

L’informateur a besoin de vous identifier comme un policier de qualité, capable de respecter une parole donnée et de se mouiller en cas de problème. ça ne veut pas dire pour autant que c’est lui qui vous choisit, mais il connaît votre réputation dans le milieu. Et une réputation ne se fait pas en deux mois. A une certaine époque, on voulait envoyer des gardiens de la paix faire du renseignement. Mais il faut des fonctionnaires qui connaissent la matière et les affaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s