Seh-Dong-Hong-Beh, cheffe des « Amazones » du Dahomey


L'Histoire par les femmes

Seh-Dong-Hong-Beh (19ème siècle) a dirigé une armée entièrement féminine surnommée les Amazones du Dahomey (actuel Bénin). Elle a mené jusqu’à six mille femmes au combat, dans l’assaut d’une forteresse.

Une armée de six mille femmes

Seh-Dong-Hong-Beh, "Amazone" du DahomeyOn sait extrêmement peu de choses sur la vie de Seh-Dong-Hong-Beh, dont le nom signifie « Dieu dit la Vérité ». Elle vit dans le Royaume du Dahomey (sud-ouest de l’actuel Bénin), au 19ème siècle ; à une période où la France étend son empire colonial en Afrique. Royaume esclavagiste s’enrichissant du commerce d’esclaves, le Royaume du Dahomey est en conflit avec des peuples voisins, notamment avec les Egbas qui fondent la ville d’Abeokuta (actuel Nigéria) comme refuge.

Depuis le début du 18ème siècle, le Royaume du Dahomey possède, intégré à son corps d’armée, une unité de femmes combattantes. Fondé entre 1708 et 1711 par la reine Tasi Hangbè, le corps des femmes guerrières combat avec vaillance lors…

View original post 157 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s