1984 – Georges Orwell


LIBRE DE PENSER

Les conséquences d’un acte sont incluses dans l’acte lui-même.

—George Orwell


1984-george-orwellPoche: 438 pages

Éditeur : Gallimard

Collection : Folio

Langue : Français

«De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.»


« La guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force. » répète le régime de Big Brother en 1984, société la plus totalitaire imaginée en littérature (et presque réalité de nos jours ?).

L’auteur traduit ici son inquiétude face à l’évolution du monde dans…

Voir l’article original 647 mots de plus

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.