Rencontre avec le Père Bernard Kinvi, Prêtre en Centrafrique


 

Rencontre avec le Père Bernard Kinvi, membre de l’ordre des camilliens. Prêtre en Centrafrique, directeur d’un hôpital, il a subi la guerre civile et les affrontements interethniques.

Il nous donne ici son témoignage des événements. Loin d’être un conflit religieux, la guerre en Centrafrique est d’abord une lutte de chefs de clan pour le pouvoir et la domination.

Un témoignage essentiel, que l’on retrouve dans son livre « Mission » paru aux éditions du Cerf et coécrit avec Tigrane Yegavian.

Une émission présentée par Jean-Baptiste Noé.

Un commentaire

  1. Hommage au Révérend Père Michel
    —————————

    https://paysdepoesie.wordpress.com/2013/08/14/hommage-au-reverend-pere-michel/

    J’ai eu pour précepteur un moine un peu mystique :
    L’ordre bénédictin lui conférait le ton
    Des penseurs de jadis, parfois énigmatiques.
    Maigre, il était, comme un coureur de marathon.

    Tous deux, nous suivions des parcours épisodiques.
    « Père Michel » était, en religion, son nom.
    Il aimait qu’on s’instruise, il aimait qu’on s’applique,
    Et, marmot que j’étais, je ne disais pas non.

    Nous parlions d’Écriture au hasard des chemins ;
    Le son de l’angélus faisant joindre nos mains,
    Parvenait jusqu’à nous sur ses ailes de brise.

    Il expliquait toujours, il plaisantait souvent,
    Où est-il, aujourd’hui ? On a jeté au vent
    Sa cendre que la terre a noblement reprise.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.