Transformation de la relation carcérale et rationalisation du maintien de l’ordre dans les modules de respect – Valérie Icard


Vign_planches_2018_recap_total_ws1037984879.png

(Illustration : http://www.uniformepenitentiaire.com )

Cet article aborde la question des révoltes carcérales à l’aune des évolutions du maintien de l’ordre dans les prisons contemporaines françaises.

L’analyse porte sur les nouveaux instruments dont se dote l’institution pour enrayer et contenir les contestations des détenus.

Dans cette perspective, nous étudions les modules de respect, régime de détention importé du système pénitentiaire espagnol.

Il s’agit d’un dispositif pluridimensionnel de maintien de l’ordre, qui repose sur un style disciplinaire et gouvernemental ambivalent. Une enquête sociologique menée dans une prison française démontre que ce régime permet de reprendre la main sur la détention.

Tout en promouvant une approche de sécurité dynamique, le module de respect octroie au personnel de surveillance un nouveau pouvoir discrétionnaire de sanction qui consolide son autorité.

En analysant l’évolution de la relation carcérale entre surveillants et détenus, l’enjeu est de décrire la sophistication des rapports de pouvoir et le renouvellement des moyens d’assujettir les détenus.

https://journals.openedition.org/criminocorpus/6738

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.